La mairie-école de La Chapelle-Gaugain (vallée du Loir, Sarthe)

Cliquez pour agrandir l'image La Chapelle-Gaugain (72) : carte postale ancienne de la mairie-école ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Plan dressé pour l'Exposition Universelle de 1878 : "école des deux sexes pour quatre-vingt enfants avec mairie ©Archives départementales / Conseil dép. Sarthe. 1 O 85 : Exposition universelle de 1878, participation des communes de la Sarthe.

Cliquez pour agrandir l'image Façade sur cour de la mairie école aujourd'hui ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image La mairie-école aujourd'hui ©PB Fourny

A deux pas de l’église et du presbytère, dans le petit village de La Chapelle-Gaugain en vallée du Loir dans la Sarthe, fut construite en1877 une mairie-école pour les filles et les garçons. Rien que de très courant à l’époque. Cependant son plan, jugé modèle, fut présenté avec d’autres par le département de la Sarthe à l’Exposition Universelle de 1878 à Paris !

Le XIXe siècle fut une époque de grands programmes et de modèles architecturaux. Il fallait construire en série des mairies que l’on associa généralement à des écoles, des palais de justice, des gares… De la loi Guizot de 1833 qui instaura un enseignement primaire public aux lois Ferry de 1881-1882 qui déclarèrent l’école obligatoire, gratuite et laïque, toute une panoplie règlementaire encadra la mise en place de l’enseignement primaire en France.

Un modèle du XIXe siècle

Construite sur le plan d’un certain Travaillard, architecte à Saint-Calais (une ville proche), et mise en oeuvre par un entrepreneur du village, Alexis Chambris, la mairie-école de La Chapelle-Gaugain répondait aux critères de son époque.
Prévu pour accueillir quatre-vingts enfants et la municipalité, l’ensemble bâti se compose d’un corps central à un étage, encadré de deux ailes en rez-de-chaussée.
Les façades jouent sur la symétrie autour du corps central afin de placer les classes de filles et de garçons de part et d’autre de la mairie et du logement des instituteurs. La séparation des sexes se retrouvait dans la cour, qui était scindée en deux par un mur et présentait, pour les filles, et pour les garçons, des lieux d'aisance. Au-delà de la cour, l'institutrice et l'instituteur disposaient chacun d'un jardin potager.
A l'origine, l'ensemble bâti réunissait dans le bâtiment central au rez-de-chaussée la salle de mairie, une chambre à coucher et une cuisine pour l’instituteur, ainsi qu’une seconde cuisine qui servait aussi de chambre à coucher pour l'institutrice. Dans les ailes, de part et d'autre, se trouvaient les classes. A l’étage du bâtiment central étaient prévues quatre chambres à coucher dotées chacune d'un cabinet de toilette. L’ensemble dispose d'un étage de soubassement qui avait permis l’aménagement de caves, d’un bûcher, d’une buanderie et de deux "préaux" donnant sur la cour.
La mairie-école fut construite avec les matériaux locaux : moellons de calcaire et de silex, soigneusement revêtus d’un enduit à chaux et à sable, et chaînés en pierres de taille calcaires.
Simple, fonctionnelle, élégante, elle constitue un beau poncif du XIXe siècle.


Aujourd’hui, la municipalité de La Chapelle-Gaugain a redéployé ses services dans le bâtiment central et l’école mixte fonctionne du côté de l’ancienne classe des garçons avec 27 élèves à la rentrée 2017.

Retour