Jeunesse Maine-et-Loire

A Cholet, les lycéens participent à la restauration du patrimoine local

Les élèves du lycée polyvalent Europe Robert Schuman ont voté pour restaurer deux œuvres d’art du Plus Grand Musée de France avec la Sauvegarde de l’Art Français et la Région des Pays de la Loire.

Une classe de seconde du lycée Robert Schuman s’est mobilisée dans un projet de restauration d’œuvres d’art depuis l’automne 2023. Le 4 avril 2024, les élèves ont attribué le budget de restauration de12000 € (financé par la Région à hauteur de 10 000 € et par un mécène) à l’issue d’un concours d’éloquence et d’un vote départageant cinq œuvres visibles dans l’espace public pour le Plus Grand Musée de France.

Les lycéens ont étudié cinq œuvres d’époques différentes. Civile ou religieuse, elles sont situées à moins de 30 kilomètres de l’établissement scolaire et nécessitent une restauration. Les lycéens portent désormais un autre regard sur le patrimoine, les artistes et l’utilité de restaurer le patrimoine. La Sphère trame, installée à l’hôtel de ville de Cholet, les a conduit à découvrir François Morellet, « un artiste qui aimait sa ville ». Ils ont également rencontré des experts du patrimoine et des associations comme celle qui souhaite restaurer un mécanisme d’horlogerie à Chemillé-en-Anjou.

Comment choisir entre celles-ci et une huile sur toile, Triomphe de l’église, à Beaupréau-en-Mauges ; une statuette, Vierge à l’enfant, à La Séguinière, et un monument aux morts ?
Par groupe de six, les élèves ont présenté une œuvre et cherché à convaincre la classe des enjeux de sa restauration.

Au nom du devoir de mémoire et de ceux qui se sont battus pour la liberté, le monument aux morts du Puy-Saint-Bonnet a remporté la majorité des suffrages, suivi par le Triomphe de l’église, huile sur toile, lors d’un second tour. Ce dernier pourra bénéficier du budget non utilisé par l’édifice.

Préalablement à cette sélection, ils ont exploré, aux côtés des conservateurs des départements et de la Sauvegarde de l’Art Français, une série d’œuvres d’art proches de leur lycée, accessibles à tous gratuitement et nécessitant une
intervention en restauration-conservation.
Ce projet se fixe pour objectif de sensibiliser les jeunes à la vulnérabilité du patrimoine ligérien et de les investir d’une responsabilité citoyenne dans sa préservation.

Vierge à l’enfant – Statue appartenant à la commune de La Séguinière-en-Mauges

Un projet pour engager la jeunesse dans la restauration du patrimoine

Les œuvres d’art visibles dans l’espace public sont un bien commun accessible gratuitement à tous. Ils constituent un immense musée dont les collections forment la mémoire de notre pays. L’entretien et la conservation de ces œuvres est cependant un travail difficile, conduit par les collectivités. En impliquant directement les jeunes dans le choix des œuvres à restaurer, le projet vise à les responsabiliser sur le sujet et à leur faire prendre conscience que ces œuvres d’art appartiennent à tous.

Les lycéens de Robert Schuman font étape devant le monument aux morts, Le Puy-Saint-Bonnet © Louis Bréban

Quelques œuvres présentées aux lycéens au Puy-Saint-Bonnet, à Cholet et La Séguinière-en-Mauges

Le calendrier du projet

  • 22 novembre 2023 – Présentation du projet aux lycéens et des œuvres à découvrir autour de leur commune.
  • 26 janvier 2023 – Les lycéens partent en visite à la découverte des œuvres à restaurer dans leur environnement. Aux côtés du conservateur, d’élus locaux qui les accueillent dans chaque commune et des équipes de la fondation ils explorent, l’histoire de chaque œuvre et les besoins de restauration qui s’y rattachent.
  • février – mai 2024 – Accompagnés de leurs enseignants, les élèves effectuent des recherches complémentaires sur les œuvres présentées (artiste, iconographie, contexte…).
  • Avril 2024 – Un concours d’éloquence est organisé en classe, en présence de tous les partenaires du projet ainsi que des maires des communes en lice. Par petits groupes, les lycéens défendent leur projet favori, puis votent pour l’œuvre qu’ils veulent voir restaurée. Présentation du projet, débat & vote
  • Après la sélection, les élèves pourront suivre le travail des restaurateurs dans leurs ateliers ou lors de présentations en classe.

Le lycée R. Schuman découvre l’horloge et son mécanisme à Chemillé © Louis Bréban

Ces articles peuvent vous intéresser

Toutes les actualités

En direct #PDLPatrimoine