Le Pays Segréen Patrimoine d'un territoire

Le Pays Segréen Patrimoine d'un territoire

Désigné sous le nom de Craonnais jusqu’à la Révolution, le Segréen constitue, aux confins du Maine et de la Bretagne, le quart nord ouest du département de Maine-et-Loire. En raison d’une situation frontalière stratégique, la région a vu se développer depuis le haut Moyen Âge un important réseau seigneurial (mottes féodales, manoirs et châteaux) qui a perduré tout au long de l’époque moderne sous la forme d’un habitat de plaisance lié à l’exploitation agricole du territoire.

Le XIXe siècle apparaît ensuite comme une période de transformations majeures. Outre le renouveau religieux, dont témoigne la reconstruction de nombreuses églises paroissiales, le monde rural est le cadre d’un vaste mouvement de modernisation engagé par les grands propriétaires fonciers qui, en lien avec l’élévation de nouveaux châteaux entourés de leurs parcs paysagers, réaménagent leurs domaines et entreprennent la construction et la rénovation des bâtiments ruraux. Vers la fin du siècle, l’exploitation industrielle des ressources géologiques (l’ardoise, le minerai de fer, le granite) participe également au développement du territoire avec d’importants sites d’extraction accompagnés, en surface, d’édifices connexes : bâtiments de production, d’exploitation et de traitement, logements ouvriers, équipements publics…

À travers quatre thématiques (villes et villages, patrimoine religieux, rural et industriel), la richesse patrimoniale du Pays segréen est révélée dans cet ouvrage, qui fait suite à l’inventaire du patrimoine des 67 communes du territoire, mené par le Département de Maine-et-Loire, en partenariat avec la DRAC Pays de la Loire – puis avec la Région Pays de la Loire – et le Pays segréen.


Pour commander l'ouvrage, accéder à la boutique en ligne des éditions 303, cliquez sur le lien suivant

Retour